Bilan Parcoursup AEFE

La FAPEE, notre fédération de tutelle a souhaité avoir un retour sur cette première année d'utilisation de Parcoursup pour les élèves des Lycées Français de l'étranger.

Chers parents,
Vous trouverez ci-joint quelques informations et réponses à nos questions posées au SORES, le service d'orientation de l'AEFE. Les chiffres réseau que nous avons demandés suivront. Ils nous seront communiqués au prochain CA du 26 novembre.
Le bureau


1. Contexte 2018 pour l’enseignement français à l’étranger (EFE) :

La loi relative à l'orientation et à la réussite des étudiants (ORE) du 8 mars 2018 a, entre autres, instauré le portail d’admission dans l’enseignement supérieur français Parcoursup. Durant les travaux préparatoires à cette loi, l’AEFE a été auditionnée par les chefs de projets et rapporteurs pour exposer les particularités de gestion des candidats bacheliers hors de France. Suite à ces interventions, l’AEFE a pu obtenir la reconnaissance de la situation des élèves du réseau dans la loi. Ainsi, les bacheliers des lycées français « sont assimilés à des candidats résidant dans l’académie où se situe la formation à laquelle ils présentent leur candidature ».
Les nouvelles modalités de candidature dans l’enseignement supérieur français introduites par Parcoursup sont les suivantes :
- la disparition de la hiérarchisation des vœux (10 vœux maximum)
- un principe d’affectation en continu (disparition des 3 phases d’admission prévues dans APB)
- une réponse apportée sur chacun des vœux formulés par les élèves. Après les premières réponses reçues le 22 mai, (acceptation, refus, mise en attente), les candidats ont obtenu des propositions en fonction des désistements d’autres candidats mieux placés dans les listes d’appel de chaque formation. Ce processus en continu s’est achevé le 6 septembre 2018.

Pour rappel, le SORES est administrateur du portail pour les établissements de l’EFE. Il participe au comité de pilotage national du portail Parcoursup. Il assure le suivi du paramétrage des comptes établissements et répond aux questions des élèves (du réseau et des candidats libres au baccalauréat) et des établissements par le biais de la messagerie Parcoursup. A ce titre, durant la mise en place de cette nouvelle plateforme, une attention particulière a été portée à l’accompagnement des usagers (plus de 7000 messages traités en 2018 ; astreintes le week-end durant la phase d’admission)
Par ailleurs, de nombreux supports (diaporamas, fiche d’information, semaine de l’orientation en novembre 2017) ont été mis à la disposition des établissements et des familles pour présenter la procédure Parcoursup.



2. Questions :

· Pouvons-nous connaître le nombre d’élèves de Terminale des établissements d’enseignement français à l’étranger qui ont rempli un dossier sur Parcoursup?
A ce jour, nous ne pouvons pas transmettre de données chiffrées. Celles-ci seront communiquées lors du prochain CA le 26 novembre.

· Le nombre moyen de vœux par élève?
Dans Parcoursup la notion de vœux s’entend comme un choix vers un type de formation et de spécialité (CPGE, DUT, écoles d’ingénieurs). Certains vœux pouvaient ainsi être démultipliés en sous-vœux (type de formation + nom de l’établissement). Ainsi nombre de candidatures par élève a varié entre 1 et 145. La situation est très différente d’un élève à l’autre en fonction du type de formation demandée. Le nombre moyen de candidature est de 17 par élève

· Le taux de satisfaction ?
Le taux de satisfaction s’observait à partir du nombre de voeux1 satisfaits. Ce taux est à présent inexploitable en raison de la suppression de la hiérarchisation des vœux dans Parcoursup.
Il est plus cohérent cette année d’utiliser la notion de taux de proposition pour tous les candidats. Le taux de proposition en fin de campagne est identique aux années précédentes (97%). Considérant que les candidats n’ont plus l’obligation de sélectionner au moins un vœu (non sélectif) en université, nous pouvons en conclure que la procédure a été plus efficace cette année pour les élèves du réseau.

· Le délai moyen de confirmation d’une réponse positive par l’élève
Le candidat devait se conformer au délai limite de réponses imposé par le calendrier Parcoursup ; à savoir 7 jours du 22 mai jusqu’aux épreuves du bac (France), 3 jours à partir du 26 juin, 1 jour à partir du 3 septembre jusqu’à la fin de la procédure. Lors de la première phase de 7 jours nous avons constaté que la majorité des actions des candidats s’est produite entre le 27 et le 29 mai.

· Le délai moyen de réponse positive de l’université ?
Nous ne disposons pas de cette donnée spécifiquement sur type de formation.
Le processus d’admission s’est déroulé avec une première phase de réponse le 22 mai et un processus en continu jusqu’au 5 septembre.
Ainsi, le 22 mai, 76% des candidats de l’EFE ont reçu une proposition contre 58% des candidats de la voie générale en France. Dès le 29 mai ce taux passe à 86% pour les EFE et 83% en France (voie générale).

· Avons-nous des indications chiffrées par disciplines (PACES, droit,...)
A ce jour, nous ne pouvons pas transmettre de données chiffrées. Celles-ci seront communiquées lors du prochain CA le 26 novembre.

· Y va-t-il des élèves du réseau dont aucun vœu n’a été accepté? Quelle a été alors la procédure suivie (CAES)?
Une part infime d’élèves n’a obtenu aucune proposition (0,6%) au 22 mai sur les vœux exprimés. Ceux-ci avait la possibilité de saisir une commission académique afin d’être accompagnés. Pour les élèves du réseau EFE, un module spécifique sur le dossier ParcourSup leur permettait de solliciter l’académie de leur choix pour cet accompagnement.
En plus de ce dispositif, les candidats avaient la possibilité de postuler sur des formations vacantes en procédure complémentaire jusqu’au 21 septembre.

· Pourquoi la hiérarchie des vœux a-t-elle été abandonnée? Est-ce que ce n’était pas un facteur de fluidité des réponses?
L’abandon de la hiérarchisation des vœux dans Parcoursup procède d’une intention forte du ministère de réaffirmer le principe du choix de l’élève pour son projet d’orientation et ainsi d’éviter les choix par défaut et les stratégies de contournements.

· Quelles seront les améliorations apportées à la plateforme Parcoursup pour la campagne prochaine?
Ces évolutions ne seront pas encore connues à ce jour, nous sommes en attente d’annonces officielles.